Mise en place de notre environnement de travail

Pour coder en HTML et en CSS et afficher le résultat de son code, un simple éditeur de texte et un navigateur suffisent. Pour le PHP et le MySQL, cependant, cela va être un peu plus complexe car le code va s’exécuter côté serveur.

Nous allons détailler dans cette leçon les différentes alternatives qui s’offrent à nous pour coder en PHP et en MySQL et allons voir ensemble quels logiciels installer et pourquoi.

 

Le travail en local et le travail en production

Lorsque l’on code, on peut travailler soit en local, c’est-à-dire en hébergeant nous-mêmes tous les fichiers sur nos propres machines ou encore « hors ligne », soit en production (ou en pré-production) c’est-à-dire sur des fichiers qui sont hébergés sur un serveur distant et potentiellement accessibles à tous ou en « live ».

On va généralement opposer le travail en local au travail en production. En effet, en travaillant en local, nous sommes les seuls à avoir accès à nos différents fichiers et donc les seuls à voir l’impact des modifications que l’on fait sur ces fichiers tandis que si l’on fait la moindre modification en production, cela impacte directement notre site live et nos visiteurs le voient immédiatement.

Lors de la phase de développement d’un site ou dans des phases de test ou de débogage et sauf cas exceptionnels, un bon développeur préférera toujours travailler en local (ou éventuellement en pré-production) afin de ne pas impacter le fonctionnement normal d’un site web.

On appelle « pré-production » une copie d’un site également hébergée sur serveur. Généralement, on restreint l’accès à la pré-production aux développeurs du site afin qu’ils puissent tester en toute sécurité et en conditions réelles leurs modifications.

Dans le cas où le site est déjà créé et accessible à tous, alors nous ferons une copie locale de toute notre architecture et travaillerons sur cette copie afin de tester et d’implémenter de nouvelles fonctionnalités. Ensuite, une fois seulement qu’on s’est assuré que les différentes modifications ou implémentations fonctionnent et qu’aucun bug n’a été détecté, nous enverrons tous nos changements en production, c’est-à-dire que nous remplacerons les fichiers ou injecteront les modifications sur le serveur.

Dans ce cours, nous ne travaillerons évidemment pas sur un site déjà « live » car c’est une mauvaise pratique et car nous n’en avons pas mais plutôt en local. Cependant, rappelez-vous que le PHP et le MySQL vont s’exécuter côté serveur.

Il va donc nous falloir recréer une architecture serveur sur nos propres machines avec les logiciels adaptés afin de pouvoir tester nos codes PHP. Rassurez-vous : cela est très simple et totalement gratuit.

 

Recréer une architecture serveur sur son ordinateur

Comme je vous l’ai dit précédemment, un serveur dispose de différents programmes lui permettant de lire et de comprendre certains langages informatiques que des ordinateurs « normaux » ne peuvent pas lire.

Nous allons donc devoir installer des programmes similaires afin de pouvoir tester nos codes PHP et MySQL. La bonne nouvelle ici est qu’il existe des logiciels regroupant tous les programmes nécessaires pour faire cela.

Selon le système que vous utilisez, vous devrez installer un logiciel différent. Vous pouvez trouver ci-dessous le logiciel à installer selon votre système :

  • Si vous êtes sous Windows, vous allez installer WAMP, disponible ici ;
  • Si vous êtes sous Mac OS, vous allez installer MAMP, disponible ici ;
  • Si vous êtes sous Linux, vous allez installer XAMPP, disponible ici.

Pour ma part, étant donné que j’utilise un système Mac OS, ne vais travailler avec MAMP pour la suite de ce cours. Si vous devez installer un logiciel différent, pas d’inquiétude : les trois logiciels cités ci-dessus vont fonctionner de la même manière et proposer quasiment les mêmes fonctionnalités.

Commencez donc déjà par télécharger le logiciel correspondant à votre système et par l’installer.

 

L’éditeur de texte, outil indispensable pour écrire du code

Les logiciels WAMP, MAMP ou XAMPP vont nous être utile pour exécuter notre code PHP. Cependant, avant d’exécuter du code, il va falloir l’écrire et pour cela, nous allons avoir besoin d’un éditeur de texte.

Je ne vais pas répéter ici ce que j’ai déjà dit dans mon cours sur le HTML et le CSS. Normalement, si vous suivez ce cours, vous devriez déjà connaître le HTML et le CSS et devriez donc déjà posséder un éditeur de texte et savoir vous en servir.

Pour ma part, j’utiliserai Komodo Edit pour ce cours, mais n’hésitez pas à conserver votre propre éditeur. Le plus important est que vous soyez à l’aise pour coder. Vous pouvez par exemple utiliser NotePad++, Sublime Text, Brackets, etc.

Laisser un commentaire