Travail en local et en production

Télécharger le PDF du cours


Livret PDF du cours
Dans cette leçon, nous allons distinguer le travail en local du travail en production et comprendre les enjeux, impacts et intérêts de chacune de ces deux méthodes de travail.

 

Que signifie travailler en « local » ? Travailler en « production » ?

Lorsqu’on travaille sur un projet en informatique il existe deux façons de travailler : nous allons pouvoir travailler soit en local, soit en production.

Travailler en local signifie travailler sur et avec des fichiers enregistrés sur notre propre ordinateur. Comme toutes les ressources sont situées sur notre ordinateur, nous seuls allons pouvoir voir les résultats des différents codes que l’on crée.

Travailler en production, au contraire, signifie travailler sur des fichiers qui sont stockées sur un serveur web, c’est-à-dire modifier des ressources auxquels les utilisateurs peuvent accéder via internet.

 

Quand travailler en local ou en production ?

Imaginons que nous devions intervenir sur un site internet déjà existant et visité par des utilisateurs tous les jours.

En intervenant directement sur les fichiers sur le serveur, c’est-à-dire en production, nos modifications vont être immédiatement visibles par les utilisateurs.

Cela peut avoir deux impacts évidents : tout d’abord, selon les modifications effectuées, certains utilisateurs peuvent voir leur expérience sur le site altérée : imaginez un site internet qui est modifié en même temps que vous le visitez ! De plus, si jamais nous faisons une erreur sur notre code, c’est tout le site internet qui risque d’être vulnérable ou même inaccessible.

Pour ces raisons, un bon développeur préfèrera toujours tant que possible effectuer les modifications ou développer les nouvelles fonctionnalités en local, afin de limiter l’impact sur le site live.

 

Du local à la pré-prod, de la pré-prod à la prod, de la prod au local

Comment travailler en local sur un site internet déjà « en ligne », c’est-à-dire accessible par des visiteurs partout dans le monde ?

C’est finalement très simple : nous allons effectuer une copie du site, c’est-à-dire une copie de tous les fichiers et média constituant le site sur nos ordinateurs puis travailler sur cette copie.

Une fois les modifications effectuées et testées en local, nous allons les déployer sur serveur à un moment de fréquentation minimum ou allons placer le site en maintenance durant le temps de l’implémentation des modifications selon le degré d’importance de celles-ci.

Cette façon de travailler est la plus sûre et la meilleure dans le cas de site personnels ou de petits sites. Cependant, dans le cas de sites déjà importants et sur lesquels de nombreuses personnes travaillent, il va être très compliqué de travailler comme cela puisque le site risque de changer entre le moment de la copie et le moment où nos modifications sont terminées car d’autres développeurs auront eux-mêmes implémenté de nouvelles fonctionnalités.

Dans ce cas-là, l’entreprise aura tout intérêt à mettre en place ce qu’on appelle une pré-production ou « préprod ». L’idée ici va être de copier l’ensemble du site sur un autre serveur test qui ne sera accessible que pour certaines personnes (pour toutes les personnes de l’entreprise par exemple).

Cette solution, plus compliquée à mettre en place lorsqu’on est seul, permet de travailler sereinement à plusieurs sur plusieurs nouvelles fonctionnalités en parallèle et permet également de tester « en conditions réelles » l’impact des différentes modifications sur le site de base et sur les autres.

Pour ce cours, je pars du principe que vous n’avez pas encore de site et que vous travaillez seul. Nous travaillerons donc en local c’est-à-dire chacun avec des fichiers stockés sur nos propres ordinateurs.

Laisser un commentaire