Installation de Git

Dans cette leçon, nous allons commencer par définir ce qu’est une console et ce qu’est un langage en lignes de commande puisque ce sont les outils qu’on va utiliser pour travailler avec Git et allons installer et paramétrer le logiciel Git.

 

Utiliser Git : ligne de commande, console et interface graphique

On peut utiliser différents types d’interfaces pour installer et pour utiliser Git. Dans ce cours, nous allons utiliser la console et donc un langage en lignes de commande plutôt qu’une interface graphique. Nous faisons ce choix pour différentes raisons :

  • Utiliser la ligne de commande est le seul moyen d’avoir accès à toutes les commandes Git ;
  • Toutes les personnes vont avoir accès aux mêmes commandes avec la ligne de commande, ce qui signifie que tout le monde pourra suivre ce cours de la même façon
  • Si vous savez comment utiliser la version en ligne de commande, vous saurez utiliser n’importe quelle autre interface graphique.

Commençons donc par rapidement présenter la console. Une console est une interface qui nous permet d’envoyer des commandes, c’est-à-dire des ordres directement à notre système (notre ordinateur) afin qu’il les exécute. La console, c’est cet écran noir qui nous parait très intimidant au premier abord :

Console terminal git

Pour envoyer des commandes à notre système, nous utilisons un langage qui dépend du système utilisé. La plupart des commandes s’écrivent sur une ligne, d’où le terme de “langage en lignes de commande”.

Au début de l’informatique, les opérations se faisaient toutes en ligne de commande. Ensuite, des interfaces graphiques pour utilisateurs (GUI) ont été développées afin de rendre l’informatique plus accessible à tous. L’interface graphique utilisateur correspond à tout ce que vous voyez lorsque vous regardez votre ordinateur (les dossiers et fichiers sous forme d’icônes, etc.) et aux opérations auxquelles vous avez accès (ouvrir un fichier, le supprimer, le renommer…).

La particularité des interfaces graphique utilisateur par rapport à la console est qu’elles utilisent principalement la souris pour les opérations là où la console force les utilisateurs à n’utiliser que le clavier pour envoyer des commandes. Cependant, en arrière plan, ce sont les mêmes opérations qui se passent lorsqu’on utilise une GUI ou la console.

L’interface graphique utilisateur n’est finalement là que pour apporter un niveau d’abstraction supplémentaire pour l’utilisateur par rapport au langage machine et pour faciliter l’utilisation des ordinateurs.

La question est donc : pourquoi utiliser la console plutôt que notre interface graphique utilisateur ? Tout simplement car certaines opérations sont beaucoup plus simples à réaliser via la console. Pour l’utilisation de Git, je vous renvoie aux raisons mentionnées ci-dessus.

On va donc pouvoir utiliser la console pour envoyer des ordres à notre système d’opération et pour effectuer différentes opérations courantes comme la création d’un dossier ou d’un fichier, sa suppression, le renommage etc. et également utiliser la console pour exécuter les commandes spécifiques de Git après l’avoir installé.

Les commandes de Git vont une nouvelle fois être les mêmes pour tous les systèmes (Windows, Mac OS, etc.). Les commandes liées aux opérations sur le système comme la création d’un dossier vont elles pouvoir être différentes d’un système à l’autre.

Pour ma part, j’utilise un Mac depuis des années et utilise donc des commandes UNIX tout comme Linux. Si vous utilisez Windows, je vous invite à installer un logiciel vous permettant d’avoir accès aux commandes UNIX ou à complètement changer de système d’opération si vous le pouvez. Pour ce cours, les différences de système ne devraient pas être gênantes car nous allons nous focaliser sur les commandes Git qui sont les mêmes pour tous, mais cela vous sera utile dans votre vie de développeur.

Commençons par ouvrir la console ensemble. Si vous êtes sous Mac, vous allez utiliser l’application Terminal disponible dans Applications -> Utilitaires -> Terminal. Si vous êtes sous Windows, vous allez utiliser l’Invite de commande ou PowerShell selon la version que vous possédez.

Console terminal git

Arrivé ici, vous allez pouvoir taper toutes sortes de commandes pour demander à votre système d’effectuer des opérations. Notez que la plupart des commandes qu’on va taper vont être dépendantes de notre emplacement dans le système. Par exemple, pour ajouter un dossier sur notre bureau, il va déjà falloir naviguer jusqu’au bureau via notre console.

A titre d’information, les commandes (UNIX) de base à connaitre sont les suivantes :

  • La commande pwd affiche le nom et chemin du répertoire courant. Elle permet de savoir où on se situe sur notre machine ;
  • La commande ls affiche la liste des fichiers et répertories dans un répertoire ;
  • La commande cd permet de changer de répertoire, c’est-à-dire de se déplacer d’un répertoire à un autre ;
  • La commande mkdir permet de créer un nouveau répertoire (ou “dossier”) ;
  • La commande touch permet de créer un fichier ;
  • La commande mv permet de renommer ou de déplacer des fichiers.

Si vous désirez en savoir plus sur les commandes UNIX, je vous invite à lire mon cours sur le shell Bash.

Voilà tout pour ce petit aparté sur la ligne de commande qui devrait vous permettre de comprendre beaucoup plus rapidement et plus facilement la suite de ce cours.

 

Installation de Git

Entrons dans le vif du sujet et passons immédiatement à l’installation du logiciel Git. La façon la plus simple d’installer Git est de télécharger la dernière version sur le site officiel http://git-scm.com/downloads, d’ouvrir le fichier téléchargé et de suivre les instructions à l’écran en laissant toutes les valeurs par défaut.

Si vous êtes sous Windows, téléchargez plutôt la version de Git présente sur https://gitforwindows.org/. Cette version inclut un outil permettant d’émuler le comportement de Bash (le langage utilisé par Mac et Linux) et donc d’avoir accès aux mêmes commandes que moi.

Note : il est possible que la version de Git installée ne soit pas exactement la même que moi. Cela n’a aucune incidence et vous pouvez continuer à suivre le cours.

 

Paramétrage de Git

Une fois Git installé, nous allons paramétrer le logiciel afin d’enregistrer certaines données pour ne pas avoir à les fournir à nouveau plus tard.

Nous allons notamment ici renseigner un nom d’utilisateur et une adresse mail que Git devra utiliser ensuite.

Pour faire cela, nous allons utiliser notre première commande Git qui est la commande git config. Cette commande permet de de voir et modifier les variables de configuration qui contrôlent tous les aspects de l’apparence et du comportement de Git. 

Nous allons également passer une option --global à notre commande. Les options permettent de personnaliser le comportement par défaut de certaines commandes. Ici, l’option --global va nous permettre d’indiquer à Git que le nom d’utilisateur et l’adresse mail renseignés doivent être utilisés globalement (c’est-à-dire pour tout projet Git).

On va donc taper les commandes suivantes : git config --global user.name "Pierre Giraud" et git config --global user.email pierre.giraud@edhec.com à la suite pour renseigner un nom et une adresse email. Bien évidemment, utilisez votre propre nom et votre propre adresse email.

configuration nom email git

Pour vous assurer que vos informations ont bien été enregistrées, vous pouvez taper git config user.name et git config user.email. Les informations entrées devraient être renvoyées.

Affichage nom email enregistré git

Voilà tout pour la configuration. Notez que certaines commandes Git ouvrent un éditeur, notamment celle qui vous demandent de saisir du texte. L’éditeur par défaut utilisé par Git est l’éditeur système qui est généralement Vi ou Vim.

J’utiliserai l’éditeur par défaut pour ce cours. Si vous souhaitez configurer un éditeur différent, vous pouvez entrer la commande git config --global core.editor nom_de_votre_editeur.

Laisser un commentaire

© Pierre Giraud - Toute reproduction interdite